< Retour à la liste

Interview de Johan Lolos, photographe, voyageur & influenceur

Parmi notre communauté d’utilisateurs se cachent des profils étonnants : qu’ils soient aventuriers de métier, photographes professionnels ou pilotes amateurs, certains possèdent un parcours atypique. Nous avons décidé de vous les faire découvrir, le temps d’une interview.

Notre aventurier et Beboper du jour n’est autre que Johan Lolos, alias @lebackpacker sur Instagram (150k followers). Cette interview, il y répond par mail dès qu’il parvient à se connecter à internet, entre deux monts enneigés de Nouvelle Zélande.

Photographe professionnel, il nous a également livré quelques uns de ses secrets de fabrication.

lolos2

Bonjour Johan, pouvez-vous vous présenter en quelques mots, présenter votre parcours ainsi que votre projet actuel ? 

Il est toujours très difficile de mettre une étiquette sur ce que je fais. Je me considère à la fois comme un voyageur au long terme, un photographe professionnel et un influenceur sur les réseaux sociaux. C’est le mélange de ces 3 profils qui me définissent et qui me permettent de vivre de ma passion : la photographie de voyage.

J’ai 27 ans et j’ai quitté la Belgique il y a maintenant 2 ans, en septembre 2013. Après un an passé à voyager à travers l’Australie, je suis sur le point de terminer une année en Nouvelle-Zélande. C’est ici que ma carrière a réellement décollé et que je peux maintenant vivre de mes photos et de ma présence sur les réseaux sociaux. Après avoir vécu 7 mois à Wanaka en collaboration avec l’office du tourisme de la région, j’ai repris la route début août afin de passer mes deux derniers mois en Nouvelle-Zélande à photographier les plus beaux endroits du pays, à mon rythme et en ayant pour seule règle de suivre les conditions lumineuses idéales pour mes photos.

Que pensez-vous du Bebop ? Quelle dimension ajoute-t-il à votre voyage ?

Le Bebop est un outil formidable qui me permet d’avoir un point de vue supplémentaire pour mon travail. Etant un grand amateur de randonnées, c’est naturellement que j’ai un faible pour les photos prises en altitude. C’est l’hiver actuellement en NZ, et par conséquent il m’est plus difficile d’atteindre les sommets des montagnes à cause des dangereuses conditions météo. Certes, le Bebop ne m’apportera jamais le plaisir de shooter depuis le haut d’un mont, mais au moins je peux dorénavant me situer à n’importe quel endroit et avoir un point de vue différent grâce au Bebop. C’est aussi l’occasion d’essayer des choses inédites et rarement faites auparavant.

Que pensez-vous, plus largement, du développement fulgurant de la prise de vue à partir de drones ?

Je trouve cela fantastique que pour une somme très modique, le grand public ait aujourd’hui accès à des prises de vue en altitude. Plus besoin de devoir louer les services d’un pilote d’hélicoptère, pour moins de 1000€ un photographe peut dorénavant avoir son propre drone capable de capturer une scène identique que celle qu’il aurait photographiée depuis un hélico. Cela est comparable à la démocratisation des prix des reflex. Aujourd’hui, plus besoin d’être un professionnel de l’image pour avoir accès à du matériel permettant de ramener des photos de qualité. Après, reste à acquérir l’expérience évidemment, pour prétendre à des images « next level ».

Si vous aviez un conseil à donner pour capturer de belles photos, lequel donneriez-vous ?  

Avant toute chose il faut de l’expérience. Tout photographe donnera le même conseil, il faut s’entrainer à shooter, shooter et encore shooter. Où que vous alliez, ayez votre appareil photo avec vous, prêt à immortaliser une situation inattendue. C’est avec l’expérience que se formera votre œil de photographe, ce qui vous permettra de visualiser le monde comme si vous regardiez constamment à travers le viseur de votre appareil photo.

Ensuite, deux choses très importantes pour une belle photo sont le cadrage et la lumière. Une photo bien cadrée mais sans lumière intéressante ne sera pas réussie pour la cause. De même qu’une photo prise juste avant un coucher de soleil (durant ce qu’on appelle la « golden hour ») peut être catastrophique si le cadrage n’est pas réussi. Encore une fois, apprendre à cadrer se fait avec l’expérience. Par contre, dès maintenant prenez l’habitude d’aller shooter durant les golden hours, c’est-à-dire durant l’heure qui suit le lever de soleil et celle qui précède le coucher de soleil. C’est à ce moment là que la lumière est la plus douce et les contrastes sont les plus jolis. Que ça soit pour de la photo de paysage ou de portrait, cherchez la lumière douce et les beaux contrastes dans votre composition, et évitez à tout prix de photographier au beau milieu d’une journée ensoleillée, lorsque le soleil est au zénith.

Quel est le plus bel endroit que vous ayez visité ? 

Difficile question ! Surtout après avoir fait le tour complet de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, ainsi qu’après avoir visité quelques îles du Pacifique. Mais si je ne devais citer qu’un seul endroit, ça serait le parc national du Fiordland en NZ, avec les fjords de Milford Sound et Doubtful Sound. J’y suis allé à 3 reprises durant mon année en Nouvelle-Zélande, et la troisième fut la plus mémorable, lorsque le ciel était couvert de nuages bas donnant un aspect ultra dramatique à tout ce qui m’entourait. Beaucoup de gens considèrent d’ailleurs Milford Sound comme étant la 8eme merveille naturelle du monde.

Quelles sont vos principales motivations en tant que « World Traveller » ? 

La principale motivation est avant tout personnelle : voir le plus possible de ce monde et explorer toujours plus loin, tout en prenant le temps de m’imprégner de la vie et culture locale. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je reste si longtemps à un endroit. Ma seconde motivation est liée à mon travail, et elle est d’inspirer les gens à sortir de chez eux et à découvrir de nouveaux endroits, qu’ils soient touristiques ou non. Mais c’est vrai que j’ai un faible pour les endroits oubliés de tous et qui ont rarement été explorés.

Avez-vous une petite anecdote à partager à propos de votre Bebop ? 

Le Bebop est mon tout premier drone, je n’en avais même jamais piloté avant. Très vite, je me suis pourtant senti à l’aise avec le contrôleur, et j’ai voulu tenter une expérience un peu risquée après seulement 1 ou 2 pilotages que l’on qualifiera d’ « essais » . J’étais dans ce magnifique endroit de l’île du sud de NZ, au lac Pukaki. Ce lac est d’un bleu pur comme on en voit rarement, et les montagnes aux sommets enneigés en arrière-plan donnent à cet endroit une vraie ambiance hivernale et paradisiaque. J’ai donc voulu tenter de me prendre en selfie depuis mon kayak, au milieu du lac. J’ai donc laissé le Bebop sur la rive, pris mon Skycontroller avec moi dans le kayak, et ai pagayé quelques centaines de mètres. Une fois en position, je fais décoller le drone et tente d’obtenir cette photo selfie que j’avais en tête. C’était mon premier vrai pilotage à la recherche d’une photo bien précise. D’ailleurs, j’étais trop stressé et nerveux pour faire les choses correctement, et je me suis limité à la prise de vue en vidéo, plutôt que de photographier l’instant voulu. J’avais bien trop peur que le Bebop ne se crashe dans le lac et que je le perde à jamais après seulement quelques jours d’utilisation, haha. Heureusement, tout s’est très bien passé, je suis reparti avec mon selfie (bien qu’ayant du me contenter d’un screenshot de la vidéo), et mon Bebop se porte à merveille.

11296734_1649159285299809_1551969508_n

Quels sont vos projets à venir ? 

A l’heure où j’écris ces lignes, il me reste un peu plus d’un mois à passer en NZ, principalement dans l’île du nord. Ensuite, je partirai pour une nouvelle aventure d’un an au Canada ! Je suis super enthousiaste à l’idée de découvrir ce pays et de partir y travailler en tant que photographe, comme je l’ai fait en NZ.

Un grand merci à Johan pour ce partage précieux de connaissances.

Si vous appréciez son travail, n’hésitez pas à le suivre sur Instagram @lebackpacker. Retrouvez le également sur Facebook et Twitter.

Enfin, n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez partager vos idées, vos projets de photos et vidéos les plus fous! Nous serons heureux de vous aider à les rendre possible.

  • http://Post20.com elizabeth.henderson9

    This is something very interesting that is worth paying your extreme attention ,a very good chance to work for those people who want to use their free time so that they can make some extra money using their computers… I have been working on this for last two and half years and I am earning 60-90 dollar/ hour … In the past week I have earned 13,70 dollars for almost 20 hours sitting ….

    Any special qualification, degree or skills is not necessary for this, just keyboard typing and a good working and reliable internet connection ….

    Not any Time limitations to start work … You may do this work at any time when you willing to do it ….

    Just know how I have been doing this…..….see this (webiste-Iink) on my !profile!` to know how I am working` on this`

    #x3