< Retour à la liste

Salon de l’agriculture 2014 : Parrot dévoile un drone dédié au suivi cartographique des cultures en partenariat avec Airinov

ebee-sensefly-parrot-drone-civil-agriculture-salon-airinov

C’est au salon de l’agriculture que Parrot dévoilera une aile volante eBee de senseFly équipée d’un capteur photo multi-spectral, le multiSPEC 4C, développé par la société Airinov sur les recommandations de l’Institut national de la recherche agronomique.

L’imagerie aérienne par drone au service de l’agriculture

« Dans les années 50, l’aviation civile a révolutionné l’agriculture. Aux Etats-Unis, l’usage des petits avions et hélicoptères par les fermiers est devenu vite très courant. Les drones sont une évolution naturelle : bien moins couteux, truffés de capteurs, précis grâce au GPS et faciles à programmer. Leur adoption par les agriculteurs sera rapide et je pense que voir des drones au-dessus des champs et des vignobles deviendra un jour aussi courant que d’y voir des tracteurs.» déclare Henri Seydoux, fondateur et Président directeur général de Parrot.

Rapides à déployer, décollant seuls, volant en formation en-dessous de 150 m, guidés par leur GPS et peu sensibles aux nuages, les drones professionnels senseFly/Parrot permettent de couvrir 10 hectares en quelques minutes seulement, avec une précision et une résolution 20 fois supérieure au satellite.

ebee-sensefly-parrot-drone-civil-agriculture-salon-decollage

Développé par Airinov, start-up française spécialisée dans l’imagerie aérienne pour l’agriculture de précision, et embarqué sur un drone « eBee», le capteur photo multi-spectral multiSPEC 4C mesure la réflectance, à savoir la quantité de lumière réfléchie par les feuilles, afin d’obtenir des renseignements sur l’état de la photosynthèse.
Ces observations sont d’excellents indicateurs agronomiques permettant par exemple d’estimer la quantité de biomasse ou les besoins en azote.

ebee-sensefly-parrot-drone-civil-agriculture-salon-capteur-photosynthese

Une interprétation agronomique pour préconisation des besoins azotés

En effet, une fois le drone eBee de senseFly/Parrot revenu automatiquement à son point de décollage, les images captées permettent de réaliser une carte des caractéristiques des cultures observées grâce à des modèles développés par l’Inra. Des indicateurs clés, comme la quantité de biomasse ou le contenu en azote foliaire peuvent ensuite être estimés.

ebee-sensefly-parrot-drone-civil-agriculture-salon-modele-calcul
ebee-sensefly-parrot-drone-civil-agriculture-salon-traitement

Ces indicateurs agronomiques sont ensuite convertis en préconisation azote pour permettre à l’agriculteur d’optimiser ses apports et d’améliorer en quantité et en qualité le rendement moyen de ses cultures.

ebee-sensefly-parrot-drone-civil-agriculture-salon-diagnostic

Les centres de Versailles Grignon (78) et de Toulouse Auzeville (31) de l’Institut national de la recherche agronomique vont prochainement être équipés avec le drone eBee de senseFly/Parrot pour le suivi de leurs expérimentations au champ.

Spécifications du drone eBee de senseFly/Parrot:
• Taille : 96 cm d’envergure
• Poids : 750 grammes
• Vitesse : jusqu’à 80 km/h
• Autonomie : environ 45 minutes
• Altitude de vol : en-dessous de 150 m
Disponibilité : mars 2014

Le drone eBee de senseFly/Parrot sera exposé sur le stand de l’Inra durant le Salon International de l’Agriculture, du 22 février au 2 mars 2014, à Paris, Porte de Versailles (Hall 4).

Comments are closed.